FrontX


Frontex aborde la question de la résilience individuelle à travers les trajectoires de vie d’une série d’artistes hors du commun.
La mise en scène entrelace les histoires personnelles; les protagonistes nous y livrent leur propre parcours de vie.


Porte-paroles de la société contemporaine, tous venus d’ailleurs mais plantés en Europe, ils nous interrogeront sur le sens de l’intégration.
Au sens premier intégrer (de la même racine étymologique qu’intégral et intégrité) signifie « rendre entier », participer à la construction d’un ensemble créé à partir d’éléments différents. C’est cet « ensemble » issu de l’apport et de la différence de chaque individu que Frontex traite en rendant compte d’une humanité plurielle. 'Un tableau furieusement humain, solidaire, indestructible.' Le Soir 'Une sorte de Tanztheater à la mode urbaine… Et ça fait un bien fou !' Mad Magazine

Production : cie No Way Back
Mise en scène & Chorégraphie :
Milan Emmanuel
Dramaturgie :
Juan Bernardo Martinez
Avec : Slowmotion Phax, Roya The Destroya, Micael Anigbe, Hello Shelly, Aurélie Castin, Big Ben Beatbox
Oeil extérieur :
Kristin Rogghe
Réalisé avec le soutien de La Fédération Wallonie-Bruxelles
Partenaires : KVS, De Kriekelaar, Maison de la Culture de St-Gilles
Accueil en Résidence :
La Monnaie/De Munt, Wolubilis, Latitude 50, La Roseraie, Ultima Vez
Presse écrite:

Mad Magazine :
"Une sorte de Tanztheater à la mode urbaine… Et ça fait un bien fou ! "


Le Soir :
"Un tableau furieusement humain, solidaire, indestructible!"


Bruzz :
FrontX : Van de straat naar de scène


Mad :
FrontX : Quand l'union (dans la danse) fait la force